Un Conte écrit par moi en 2001 à l’Université De Paris 7

Il était une fois trois schtroumpfs : le premier schtroumpf « DEPLUS », le deuxième « D’AILLEURS », et le troisième « DE MEME .  Or, il advint qu’un jour les trois schtroumpfs firent un pique-nique avec leur nourriture préféré- la barbe à papa saupoudrée de poudre magique…..composée avec des fées clochettes sèches et des perroquets.  Tout d’abord pendant la pique-nique DE PLUS, le schtroumpf avec une épée chantante remarqua que son épée chantait.  Le schtroumpf  D’AILLEURS demanda « Pourquoi ton épée chante ? »  En réponse, DE PLUS, « Enfin, car je suis riche et j’avais assez d’argent pour acheter une épée chantante au BHV.  Et quand elle chante, ça veut dire qu’il y a un monstre près de moi. »  Nous devons savoir que les monstres aiment beaucoup manger des schtroumpfs, donc il n’est pas très bizarre pour un schtroumpf d’avoir une épée chantante.

Toutefois le troisième schtroumpf, DE MEME, celui avec une barbe bleue, commença à avoir peur parce qu’il savait qu’il il y avait un monstre marin près de leur pique-nique.  En même temps DU MEME voulut  être avec ses femmes. Il avait douze femmes, chacune avec un fétiche pour des barbes bleues.

Le monstre marin—un vrai médisant—arriva et dit, « Putain, donnez-moi votre poudre magique ou je vais vous manger………et un peu de barba à papa ! »  Or les trois schtroumpfs aimaient leur barbe à papa, entre vous et moi, ils furent un peu égoïstes aussi.  Donc, ils ne voulurent pas donner ce monstre leur barbe à papa—bien sûr il était saupoudré de la poudre magique.  Ils refusèrent.  Le monstre devint très, très en colère et dit, « Je m’appelle MONSIEUR MONSTRE, le monstre le plus dangereux du monde ! » En un instant il vola la barbe à papa et la mangea. Ensuite, MONSIEUR MONSTRE mangea le schtroumpf DE PLUS.  Grâce à Dieu, le goût d’un schtroumpf n’est pas très délicieux pour un monstre, et après avoir mangé DE PLUS, il ne voulut manger plus.  Le monstre fut satisfait, et partit.

Or les trois schtroumpfs étaient très très proche, ils n’étaient pas entiers sans DE PLUS.  Et de plus, DE PLUS avait leur carte, une carte très spéciale.  Une carte très spéciale et dans l’estomac d’un monstre, le monstre le plus dangereux du monde, MONSIER MONSTRE !  Cette carte était orange et les schtroumpfs pouvaient utiliser tous les modes de transport dans leur ville pour un forfait mensuel.

Sans cette carte, les schtroumpfs étaient très fâchés.  Donc, ils décidèrent de tuer le monstre qui avait mangé DE PLUS.  Enfin les deux schtroumfs  commencèrent leur chasse à Monsieur Monstre.

Dans un lac les deux schtroumfs trouvèrent Monsieur Monstre qui avait mal à l’estomac à cause de DE PLUS.  Les deux schtroumpfs dirent, « Tu Vas mourir Monsieur Monstre ! »  Et voilà, les deux schtroumpfs essayèrent de tuer un monstre dix fois plus grand qu’eux.  Et bien sûr nous savons la fin.  Le monstre mangea les deux schtroumfs et dans l’estomac du monstre, les deux trouvèrent DE PLUS, vivant !!!!  Pour le reste de leurs vies, les trois schtroumfs vécurent heureux dans l’estomac de Monsieur Monstre.

MORALITÉ

On voit ici que de jeunes schtroumpfs

Beaux, et gentils,

Font très mal de compter sur la magic,

Et que ce n’est pas chose étrange,

S’il en est tant que le monstre mange,

Je dis le monstre, car tous les monstres,

Ne sont pas de la même sorte ;

Il en est d’une humeur accorte,

Sans bruit, sans attitude et sans le goût,

Pour des schtroumpfs,

Suivent les gens partout dans la campagne,

Mais hélas ! qui ne sait que ces Monstres douceureux,

De tous les Monstres sont les plus dangereux.[1]


[1] Très Adapté par la moralité d’un conte très connu.

12 thoughts on “Un Conte écrit par moi en 2001 à l’Université De Paris 7

  1. Pingback: Anonymous
  2. Admiring the commitment you put into your blog and detailed
    information you present. It’s good to come across a blog every once
    in a while that isn’t the same unwanted rehashed material.
    Wonderful read! I’ve bookmarked your site and I’m adding your RSS
    feeds to my Google account.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *